873_6c769647dece67851e4db1277871d4dc-1615385039.jpeg
Schubert - Lieder avec un instrument obligé
Sandrine Piau, soprano
Arnaud Thorette, alto
Johan Farjot, piano et arrangements
 
Les Lieder de Schubert ont donné lieu depuis le XIXe siècle à de nombreuses transcriptions, signées par Brahms, Reger, Liszt ou même Offenbach… Ces adaptations transposent à leur manière ces lieder, déclinant à l’infini la « délicate intimité » de la musique de Schubert. Conjuguer l’expression d’un instrument à cordes - l’alto - à la voix, donne un éclairage bien particulier à ces pages de musique, restituant davantage les arcanes, les mystères et les nuances d'une partie, soulignant certaines harmonies dessinées par le piano.
Le choix des lieder s'est porté sur certaines œuvres centrales du répertoire (Le Pâtre sur le rocher, Ständchen) et quelques lieder moins connus (Auf dem strom, Lied der mignon, Viola).
 
Schubert 
Le Pâtre sur le rocher D965
Auf dem Strom D943
Viola D786
Sonatine en Ré M D384
Ständchen D957
Nacht und Träume D827
Lied der Mignon D877